Comment bien rénover sa maison ?

Rénover une maison est une aventure et exactement, vous voulez commencer. D’une ancienne grange du village ou de la petite maison héritée de vos parents, vous ferez un lieu de résidence confortable et branché. Rénovation réussie commence par une bonne préparation et une bonne méthode. Il y a aussi des pièges qui rendent le bill plus lourd et qui perdent du temps. Nous avons énuméré les 5 erreurs classiques des débutants. Évitez de vous reposer tranquillement.

Tu as rêvé de cette maison. Mais si vous rénovez pour la première fois, la peur d’avoir tort n’est jamais loin. Tu as fait la bonne chose pour briser le mur ? Pour ouvrir ici ? Pour une rénovation d’une maison zen, anticiper. Tout doit être considéré (financement, équipement, équipement) avant de toucher le premier outil. Assurez-vous de vous entourer de bons professionnels.

Erreur 1 : Rénover d’un ancien bâtiment sans architecte

Puisque vous n’avez pas besoin de permis de construire, vous avez décidé de vous passer d’un architecte. Il est toujours économisé quand le budget est un peu ric-rac. Je me trompe. Ils sous-estiment la contribution de l’architecte. Son rôle ne se limite pas à signer un permis de construire, loin de là. Il vous aidera à :

  • Etablir le premier diagnostic de votre maison : ses faiblesses, le travail le plus urgent,
  • Prenez du recul et développez une vision globale pour que la rénovation réponde à vos besoins et à votre budget.
  • Établissement des priorités et quantification des travaux ;
  • donner de la personnalité à votre projet et apprécier la maison,
  • Enfin, lors de la coordination des travaux, il fera son travail pour les retards, les erreurs, les surfacturations, etc., qui ont émaillé chaque chantier depuis le début des temps.

Les honoraires de l’architecte sont clairement votre meilleur investissement. Vous gagnez du temps, évitez le stress, et en réalité vous le récupérez en payant votre travail au bon prix. Prenez le temps de bien choisir votre architecte sur des critères techniques (qualité de ses réalisations) et humains (qualité du dialogue, convergence des vues).

 Erreur 2 : Sous-estimation du budget de rénovation

Sur la page du budget, naviguez dans le brouillard. Tu as une enveloppe de départ, et ensuite… on verra comment on va. Pas si facile ! La rénovation est coûteuse et vous risquez de laisser des plumes si vous ne prévoyez pas de problèmes familiaux. N’oubliez jamais qu’il est moins cher de faire une rénovation complète que de faire un bout à bout.

Vous devez établir un plan de financement spécifique pour l’achat de la maison et sa rénovation, y compris votre contribution personnelle, votre crédit éventuel et tout le soutien auquel vous avez droit. Le prêt immobilier est la meilleure solution pour un projet couplé : achat et rénovation. Les prix en 2015 sont historiquement bas, vous pouvez emprunter des montants élevés, sur une longue période de temps. Pour recevoir ce prêt, vous devez avoir les offres des entreprises entre vos mains. Ils doivent être réalistes et adaptés au projet. Une fois le crédit accordé, vous disposerez de deux ans pour terminer les travaux de rénovation.

Peut-on rénover avec un prêt à la consommation ? Avec ce type de crédit, vous n’avez pas besoin de justifier l’utilisation des fonds. Ainsi, vous pouvez faire votre travail vous-même, choisir vos matériaux, etc. D’un autre côté, les tarifs (TEG) et les délais de remboursement ne coïncident pas avec des rénovations lourdes.

Les bourses de rénovation sont nombreuses et dépendent de votre situation familiale, fiscale et géographique. Les principaux sont :

  • l’éco-prêt au taux d’intérêt 0 (Eco-PTZ)
  • le PTZ+ (pour la première entrée)
  • l’aide de l’Anah
  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)
  • Prêts accordés par certaines Communautés
  • le logement 1% dans votre entreprise, etc.

Pour en savoir plus sur les conditions d’octroi de ces outils, le cumul possible et la compilation des fichiers, contactez le point le plus proche Renovation Info Service (liste sur le site HomeDome.fr).

Erreur 3 :Restauration sans évaluation préalable de l’énergie

L’énergie est une grande production dans la maison. La rénovation est l’occasion idéale de tout remettre en ordre. Donc, ne remplacez pas une chaudière, un radiateur, un réservoir d’huile, etc. exactement comme ils sont, mais faites le point de vos besoins et possibilités.

Puisque la meilleure énergie est l’énergie que vous ne consommez pas, la priorité doit être donnée à réduire la consommation d’énergie de la maison : isolation, remplacement des fenêtres, installation de volets et volets roulants, ventilation adaptée, équipement sobre.

Ensuite, il y a la délicate question du choix énergétique. Cela dépend de nombreux critères liés à la maison (zone, orientation, emplacement, etc.) et à votre mode de vie.

Certaines solutions sont claires pour tous, car elles sont écologiques et économiques, comme l’énergie solaire thermique. Avec un toit bien aligné, vous pouvez économiser jusqu’à 70% sur le coût du chauffage de l’eau.

Les constructeurs de chauffage ou les bureaux d’ingénierie de la chaleur sont les mieux à même de vous aider dans ce choix. Enfin, n’oubliez pas qu’une bonne gestion de l’usine est essentielle pour optimiser votre consommation d’énergie. Vous consommerez ensuite le plus près possible de vos besoins.

Erreur 4 : Rénovation avec oubli de ventilation

L’air de nos maisons doit être renouvelé pour que les gens et les bâtiments restent en bonne santé. Dans les maisons plus anciennes, les fuites fournissent cette ventilation. Mais ce modèle de ventilation naturelle « par défaut » n’est plus durable, car il s’accompagne de pertes d’énergie élevées et augmente les factures à juste titre.

Pour aérer correctement votre vieille maison, vous devez la rendre un peu plus étanche à l’air et ajouter une ventilation mécanique. Le double CMV (centralisé), avec lequel de nombreuses maisons neuves sont équipées, est dans la pratique impropre à la rénovation, car il est encombrant (deux circuits de canaux) et nécessite un cadre très hermétique.

Les tirages individuels placés dans des pièces humides sont un bon compromis. Comme le système n’est pas centralisé, aucun réseau d’égout ne traverse la maison et la ventilation est efficace.

Erreur 5 : meubler la maison sans remettre en question son mode de vie

Une erreur commune est de mettre en place la maison sans d’abord prendre en compte le style de vie. Oubliez un moment les grandes tendances de décoration du moment, oubliez aussi les habitudes des anciens propriétaires, c’était une autre fois. La maison doit maintenant être adaptée à votre famille, à vos rituels et à vos goûts.

Passez en revue chaque moment de la journée. De quoi vivez-vous ? Quels sont les moments clés de votre journée ? Vous levez-vous en même temps que votre conjoint ? Vous aimez le divertissement ?

En fonction de vos besoins, vous trouverez plus facilement des solutions techniques et de conception. Après tout, la cuisine est-elle complètement ouverte sur le salon pour vous ? La douche dans la chambre est-elle si bonne idée ? Vous pensiez que la cuisine était trop grande, est-ce vraiment une bonne idée de la séparer ? Comment faire entrer la lumière dans cette pièce sombre ? La chambre d’un côté de la maison, la salle de bain de l’autre, est-ce pratique pour la vie quotidienne ? Pensez au plan d’étage, mais aussi à la lumière, aux distances et aux vues que vous aurez à l’intérieur et à l’extérieur de n’importe quelle pièce.

Pour une rénovation 100% réussie, vous ne resterez jamais seul avec votre projet. Rejoignez des clubs locaux ou des réseaux de bricolage, ils ont les mêmes questions que vous traversez et ne seront pas avare avec des conseils.